RADIO(S)

Alerte info


Les reculs successifs du gouvernement face à la gronde des "gilets jaunes" vont avoir un coût, notamment le gel des taxes sur les carburants en 2019. "Sur l'ensemble de l'année 2019, cela coûtera 4 milliards d'euros à l'État. Le renforcement de la prime à la conversion automobile et l'élargissement du chèque énergie va coûter 500 millions d'euros supplémentaires à l'État", explique notre journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 19/20. 

Bercy ne communique pas pour l'instant

En tout, près de 4,5 milliards d'euros ne rentreront pas dans les caisses de l'État. "Et certaines mesures ne sont pas encore chiffrées. Le gel des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité, ainsi que la défiscalisation de la prime exceptionnelle que les entreprises pourront verser à la fin de l'année", précise notre journaliste.  Où trouver l'argent ? Pour l'instant, Bercy n'a pas fait d'annonce. "Mais il est probable que l'État cherche des marges du côté des entreprises, notamment l'impôt sur les bénéfices des sociétés", détaille David Boéri. Il est prévu que le taux d'imposition des sociétés baisse dès l'an prochain. Cette baisse pourrait finalement être reportée. 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/diesel/gilets-jaunes-comment-financer-les-promesses_3088171.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager