RADIO(S)



Le 15 juin 2016 lors de l'épreuve de philosophie à Dijon.
Le 15 juin 2016 lors de l'épreuve de philosophie à Dijon. — KONRAD K./SIPA
  • Pour l’heure, des journées de grève sont prévues par plusieurs syndicats de cheminots les 18 et 22 juin pendant les épreuves du bac.
  • La direction de la SNCF a prévu une information renforcée auprès des voyageurs pour ces jours-là, ainsi que des trains priorisés pour les examens.
  • Un retard d’une heure maximum sera accepté pour difficulté de transport, à condition de présenter un justificatif.

Trouver porte close au centre d’examen où l’on doit passer son bac. Un cauchemar que font souvent les candidats avant le début des épreuves. Mais ceux de cette année peuvent légitimement avoir cette appréhension, en raison de la  grève à la SNCF. « Le lundi 18 et le vendredi 22 juin peuvent être potentiellement perturbés », a reconnu ce mercredi Jean-Marc Huart, directeur général de l’enseignement scolaire.

Car si la CFDT cheminots a décidé mardi de faire un geste en suspendant partiellement le mouvement la semaine prochaine pour les épreuves du bac (sur les RER et TER), l’Unsa, la CGT et de SUD maintiennent pour l’heure les journées de grève prévues les 18 et 22 juin pendant les épreuves du bac. Une perspective qui a fait bondir Elisabeth Borne, la ministre des Transports : « J’appelle vraiment les syndicats à prendre leurs responsabilités. Perturber les épreuves du bac, ce n’est pas défendre le service public », a-t-elle déclaré mardi sur France Info.

Des trains « SNCF Exams » sont prévus

Si ces jours de grève se confirment, ils pourraient compliquer les déplacements des candidats pour se rendre sur leur lieu d’examen ainsi que ceux des examinateurs. « Beaucoup de candidats sont convoqués dans leur établissement d’origine, qui est généralement situé à proximité de leur domicile, ce qui devrait limiter les problèmes », indique à 20 Minutes Frédéric Muller, directeur du Siec (service interacadémique des examens et concours des académies de Créteil, Paris et Versailles). Mais dans d’autres académies, les candidats parcourent parfois plusieurs kilomètres pour se rendre à leur centre d’examen.

Pour que ces derniers ne se retrouvent pas le bec dans l’eau, la SNCF a anticipé. « Les candidats pourront connaître précisément, la veille, à 17 heures, la liste des trains qui circuleront le jour de leur épreuve, en se connectant à l’application SNCF, aux comptes Twitter de lignes et aux sites sncf.com, transilien.com, ter-sncf.com », précise-t-elle à 20 Minutes. Par ailleurs, « au sein de chaque plan de transport des jours de grève, un certain nombre de trains ont été identifiés " SNCF Exams" et sont priorisés », poursuit l’entreprise ferroviaire. La circulation de ces trains sera garantie les jours dits. En gare, des « gilets rouges » portant le badge « SNCF Exams » seront présents afin de guider les candidats vers le centre d’examens. Et en cas d’absence de train ou d’un bus de substitution, la SNCF a prévu aussi des moyens pour acheminer les candidats. « Depuis le 24 mai, 30 prises en charge de candidats étudiants par des taxis a été organisée », nous relate la SNCF.

Un retard de moins d’une heure toléré

Mais si d’aventure, certains candidats arrivent en retard à leur centre d’examen, tout n’est pas perdu pour autant. « Il y a une tolérance jusqu’à une heure de retard après le début des épreuves. A condition de justifier d’un ticket de train ou de RER, ou encore d’une attestation de retard de la SNCF », rappelle Jean-Marc Huart. Et ce pour une bonne raison, comme l’explique Frédéric Muller : « les sorties étant autorisées après la première heure, il ne faut pas que les candidats puissent se croiser ». Autre question qui se pose : si un candidat arrive à 8h30 au lieu de 8h à l’épreuve de philosophie, disposera-t-il quand même de 4 heures pour composer ? « Non, ils n’auront pas droit à un temps additionnel pour composer. Mais leur heure d’arrivée dans la salle d’examen sera notée par l’examinateur sur leur copie, afin d’en informer le correcteur », souligne Jean-Marc Huart.

Dernier cas de figure : si le candidat arrive plus d’une heure après le début des épreuves. Il ne sera pas autorisé à composer. « Sa note à l’épreuve sera alors invalidée. Mais il pourra passer ses autres épreuves au bac. Seront ensuite prises en compte toutes ses notes, sauf celle de l’épreuve ratée afin de déterminer son résultat à l’examen », décrypte Frédéric Muller. Des informations qui devraient permettre aux candidats de dormir tranquilles les prochaines nuits ! « D’autant qu’en 2016, très peu de candidats avaient été touchés par la dernière grève de la SNCF concomitante aux épreuves du bac », rassure Jean-Marc Huart.

>> A lire aussi : Baccalauréat: «Si je le décroche, j’aurai la fierté de l’avoir réussi en étant autodidacte à 49 ans»

 

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/societe/2288871-20180613-candidats-bac-prevu-greve-sncf-perturbe-epreuves
Partager