RADIO(S)



Des agriculteurs de la FNSEA et des JA bloquent le dépôt de carburant de Lespinasse, près de Toulouse.
Des agriculteurs de la FNSEA et des JA bloquent le dépôt de carburant de Lespinasse, près de Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes

Les barrages commencent à se lever, les uns après les autres. Les agriculteurs ont commencé mercredi matin à cesser leurs blocages de raffineries et dépôts de carburant, menés depuis dimanche à l’appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA).

« Il y a eu des points d’avancée, des points de déception et des engagements à travailler plus », a expliqué la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, qui a appelé à la levée des blocages avec le patron des JA, Jérémy Decerle, lors d’une conférence de presse organisée à l’issue d’une nuit de négociation au ministère de l’Agriculture.

Pas de recours à la force publique

Les agriculteurs ont lancé leur mouvement dimanche soir pour protester contre l’importation de produits agricoles, et plus particulièrement de l’huile de palme, qui ne respectent pas, selon eux, les normes françaises et européennes. Jusqu’à 18 sites ont été bloqués et mercredi matin, Jérémy Decerle demandait aux agriculteurs de « quitter les sites de manière organisée pour ne pas que ça parte dans la dégradation ou les colères vives ».

Mercredi matin, tout se déroulait sans heurts et il n’y a pas eu à ce stade de recours à la force publique.

Des barrages levés à Gennevilliers et à Lyon

Les deux dépôts du port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) ont été évacués dans le calme, en présence des CRS, selon la FRSEA et la préfecture. A Coignières (Yvelines) et dans le reste de l’Ile-de-France, les barrages ont tenu, mais ils vont être levés suite à la décision nationale. L’accès au site est en train d’être rétabli « paisiblement », a-t-on indiqué à la préfecture des Yvelines.

Des agriculteurs qui bloquaient l’entrée du port fluvial Edouard-Herriot à Lyon ont également levé leur barrage en présence des CRS, mais dans le calme, selon la préfecture.

Des barrages toujours en cours à Saint-Jean de Braye et Donges

En fin de matinée, les blocages n’étaient en revanche pas levés à Saint-Jean de Braye (Loiret) et Donges (Loire-Atlantique).

Une vingtaine d’agriculteurs de Côte-d’Or bloquaient également depuis six heures deux dépôts pétroliers du département : l’un appartenant aux Raffineries du Midi à Dijon et l’autre à Total à Longvic, avec des tracteurs et des bennes, selon le président de la FDSEA Fabrice Faivre. « Les camions venaient ici pour alimenter Paris et Lyon », a-t-il dénoncé. Le blocage durera « au moins jusqu’à midi », a-t-il ajouté.

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/societe/2289055-20180613-carburants-blocages-commencent-lever-apres-avancees-negociations
Partager