RADIO(S)

Alerte info


Faut-il repousser d'un jour la date limite de consommation des produits que l'on mange ? C'est ce que proposent certaines associations dans un livre blanc. Elles assurent que cela réduirait le gaspillage alimentaire de 170 000 kg par an, sans nuire à la santé des consommateurs. Ces derniers respectent déjà plus ou moins les dates affichées. "Pour le yaourt, je fais attention, parce que ça peut vite tourner, pour le fromage j'ai plus tendance à me dire que ce n'est pas grave", explique une consommatrice.

Distinguer les deux étiquettes en vigueur

"J'ai deux jumeaux de 7 ans et je ne me risquerais pas à leur donner un produit ainsi libellé", explique un papa. Il y a aujourd'hui deux étiquettes possibles sur les aliments. D'abord la date limite de consommation avec la mention "à consommer jusqu'au...", qui est un indicateur sanitaire et montre des risques pour la santé en cas de consommation après la date. Il y a ensuite l'étiquette "à consommer de préférence avant le...", qui est une date de durabilité minimale, un simple indicateur de qualité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/dates-de-peremption-faut-il-revoir-le-systeme_3185765.html#xtor=RSS-3-[sante]
Partager